vendredi 26 décembre 2014

Demain - Guillaume Musso



Fiche technique:

Titre: Demain
Auteur: Guillaume Musso
Date de parution: mars 2014
Editeur: XO Edition Pocket
Collection: BEST
Prix: 7,90 €

Quatrième de couverture:

Elle est son passé…
… il est son avenir.
Emma vit à New York. À 32 ans, elle continue de chercher l’homme de sa vie.
Matthew habite à Boston. Il a perdu sa femme dans un terrible accident et élève seul sa fille de quatre ans.
Ils font connaissance grâce à Internet et bientôt, leurs échanges de mails les laissent penser qu’ils ont enfin droit au bonheur. Désireux de se rencontrer, ils se donnent rendez-vous dans un petit restaurant italien de Manhattan.
Le même jour à la même heure, ils poussent chacun à leur tour la porte du restaurant. Ils sont conduits à la même table et pourtant… ils ne se croiseront jamais.
Jeu de mensonges ? Fantasme de l’un ? Manipulation de l’autre ? Victimes d’une réalité qui les dépasse, Matthew et Emma vont rapidement se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un simple rendez-vous manqué…

Mon avis:

Coup de cœur - Ultragénial - Cool - Mouais - Beurk 

Encore un livre ultragénial dit donc! C'est que vous allez en avoir marre à la fin. Mais je n'avais pas le choix, j'ai vraiment adoré l'histoire de ce livre. La quatrième de couverture est assez explicite mais pour ceux qui veulent plus de détails: il s'agit donc d'une histoire d'amour je dirais (chacun le voit comme il le veut) entre deux personnes qui ne vivent pas la même année mais qui réussissent par un heureux hasard à rentrer en contact. Vu d'ici, le scénario ne semble pas si original que ça, c'est du déjà vu. Certains d'entre vous ont peut-être déjà lu la trilogie Multiversum, ce n'est pas tout à fait la même chose mais ça y ressemble. Bref tout ça pour dire que le synopsis est loin d'être fini avec ce simple petit résumé: ce que j'ai beaucoup aimé dans ce livre, c'est avant tout tous les retournements de situations et les coups de théâtres que l'on peut y trouver. 
 
Je pense qu'il est inutile de m' appesantir sur le plume de cet auteur que nous connaissons bien (qui n'a jamais vu sa maman lire du Musso?). C'est une écriture toujours aussi agréable et sympathique à lire, sans lourdeur ni longueur. Par contre j'aimerais bien évoquer avec vous les deux personnages principaux. Ce sont tous les deux des personnages assez simples, pas de supers pouvoirs, de célébrité quelconque, juste leur petite personne victime des aléas de la vie. Bon, il sont  quand même tous les deux un peu têtus et ont tendance à n'en faire qu'à leur tête mais ce que j'ai trouvé de plus frappant, c'est leur point commun (au singulier): il se dégage de chacun d'eux une certaine fragilité et en même temps une force et une volonté de vivre. En effet, Emma part en dépression et Matthew tente de se remettre de la mort de sa femme. A sa manière, chacun va aider l'autre à ouvrir les yeux, et j'ai trouver ça vraiment beau. Pour cela, le titre est drôlement bien choisi.

Si je devais revenir sur un dernier personnage, ce serait celui de Romuald, l'ado prodige en informatique qui va aider Emma dans son enquête. On oublie souvent ce garçon, pourtant il est très important à mes yeux car c'est lui en premier qui aide Emma à se reconstruire. J'ai trouvé assez attachant cet ado qui ne sait pas trop où se mettre dans cette histoire, mais qui sans le savoir, va être d'une grande d'aide à Emma.

Bref, vous l'aurez compris j'ai beaucoup aimé ce roman de Musso. Je n'ai quasiment pas de reproche à lui faire. La couverture est assez jolie (personnellement je la préfère en bleue). Un très bon livre donc, un bon cadeau pour Noël ou un anniversaire, que l'on peut lire à mon avis à partir de 13-14 ans.


Autour du livre:
Le site officiel de l'auteur qui fait une jolie présentation du livre, doublé d'une petite interview.
La chronique de Léna, à qui d'ailleurs je fais un petit coucou si elle passe par là.

dimanche 21 décembre 2014

Mon monde à moi - Vacances de Noël




(Attention pour les petites âmes sensibles, cet article spoile sur la non existence du Papa Noël)

Bonjour à toutes et à tous! J'écris ce petit article pour vous parlez des vacances de Noël, comme vous avez pu le voir dans le titre. J'aimerais aborder plusieurs points afin que vous soyez au courant de tout ce qui se passe:

Alors pour commencer, au niveaux des articles et surtout des chroniques du blog, ça fait une éternité que je n'en ai pas publié (hum hum) mais avec les vacances je n'ai plus d'excuses! Donc ne vous inquiétez pas je vous en prépare deux ou trois. 

J'ai eu pas mal de commentaires sous mon article concernant ma wish-liste livresque de Noël est je vous remercie pour vos avis, vos conseils. Voilà donc ce qui va se passer: je vais simplement donner à mes parents cette liste et on verra par la suite. Je vous préviens tout de suite que je n'aurais que un ou deux livres car mes parents ont sûrement déjà acheté les cadeaux et j'avais commandé autre chose, donc voilà.

Comme je n'aurais pas forcément l'occasion de faire un autre article du genre, je tenais à vous souhaiter à tous de bonnes fêtes de fin d'année. Profitez un max de vos derniers jours en 2014, sortez faire la fête ça n'arrive qu'une fois par an! J'espère que vous passerez tous et toutes de bons moments, en famille ou avec vos amis, que les cadeaux que vous avez acheté (comment ça vous n'avez rien acheté?) vont plaire à vos proches et que vous allez recevoir ce que vous avez commandé.


JOYEUX NOEL ET BONNE ANNEE ❤

samedi 29 novembre 2014

Mon monde à moi - Ma liste de Noël livresque

Bonjour cher amis! Je vous dois des excuses, oui je sais. Je n'ai pas été très présente ces derniers temps sur la blogosphère, j'ai publié depuis deux mois un nombre incroyable d'article qui s’élève à... 4. Attention, c'est là où je sors mon excuse favorite: ma pile de devoirs à faire pour le lycée est à peu près aussi grande que l'Everest alors vous comprenez... bon d'accord, j'étais aussi prise par mes activités extérieurs. Mais promis, je m'y remet, et tout de suite avec cet article un peu spécial.

Comme tout le monde le sait, les fêtes de Noël approchent à grands-pas et qui dit Noël, dit cadeaux! Je tenais donc à vous donner ma liste de Noël en terme de livres: il y en a beaucoup et j'aimerais vraiment que vous me disiez en commentaire lesquels vous me conseillez afin que je puisse choisir. La voici:






Voilà, je pense avoir mis les principaux car évidemment il y en a plus. N'oubliez pas de m'aider à choisir, ça me ferait énormément plaisir. A bientôt tout le monde!

mercredi 19 novembre 2014

Chouette une ride - Agnès Abécassis




Fiche technique:

Titre: Chouette une ride!
Auteur: Agnès Abécassis
Illustrateur: Margaux Motin
Date de parution: 3 février 2010
Éditeur: Le livre de poche
Prix: 6,60 €

Quatrième de couverture:

Jusqu'à présent, ma vie était hyper plan-plan. Genre marmots, boulot, dodo, sauf que pour moi, le boulot ça se passe à la maison, scotchée à un clavier d'ordinateur. Ben oui, mon job, c'est écrivain (célèbre). Mais dernièrement, tout a basculé: un beau gosse dans la rue m'a appelée "madame"; il m'a fallu une traduction simultanée pour comprendre ce que me disait une ado, une vendeuse mielleuse m'a proposé une crème anti-âge, j'ai surpris des copines en train de trafiquer leur date de naissance. Et là, d'un coup, j'ai réalisé que j'avais trente-six ans. C'est-à-dire techniquement, presque quarante. Donc bientôt cinquante. A votre avis je fais quoi? Je déprime ou je positive?

Mon avis:

Coup de coeur - Ultragénial - Cool - Mouais - Beurk

Conseillée par un ami, j'avais vraiment envie de découvrir ce bouquin au résumé original et au titre amusant. Ne connaissant pas cette auteur, je me suis lancée à mes risques et périls dans la lecture de ce petit roman. L'histoire n'a rien de commun avec ce que j'avais pu déjà lire. Il s'agit de celle d'une femme, mariée, deux filles, écrivaine de thrillers, plutôt célèbre. On rentre dans la vie intime de cette auteur afin d'en apprendre plus sur ses joies, son quotidien, ses moments de gloire et ses peurs. Car les peurs elle en a bien une, qui cependant est fatale et inévitable (nécessaire, comme dirait ma prof de philo): l'âge. La peur de vieillir et d'être dépassée par son temps.

J'avoue que j'ai eu du mal à rentrer posément dans l'histoire. Disons franchement que, lors des premiers chapitres, je m'ennuyais ferme et je commençais déjà à être déçue. Mais, si anticiper, c'est bien, trop anticiper, c'est pas terrible. Heureusement que j'ai tout de même continué ma lecture car c'est finalement un petit livre bien sympathique qui se lit rapidement. Globalement, l'histoire comme je l' ai décrite dans le paragraphe précédent m'a plu. J'ai bien aimé la personnalité de cette femme écrivain, qui est avant tout une femme simple (oui oui, même s'il elle passe son temps à bousiller des gens dans ses livres!), une qualité que j'apprécie. La question de l'âge, de la peur du vieillissement est abordée de manière ludique et, même si je ne suis pas (encore) concernée, j'ai apprécié le sujet. On fait la rencontre de personnages plutôt amusants, l'histoire prend même une tournure épique à certains moments même si elle s'ancre dans le réel. La plume de cet auteur que je ne connaissais pas est agréable, même si je l'ai pas forcément trouvé "absolument remarquable" comme j'avais eu écho.

Un des avantages du livre c'est que l'histoire est entrecoupée de passages du roman en cours d'écriture par le personnage centrale (vous me suivez?). C'est une mise en abîme intéressante, mon seul regret étant le peu de développement que l'auteur a consacré à ces passages. J'aurais bien aimé connaître la suite du thriller.

En bref c'est donc une bonne lecture, un livre sans prise de tête, plutôt à visée humoristique, qui m'a fait passer un bon moment.

Autour du livre:

Comme à mon habitude, le site internet de l'auteur qui a écrit plein d'autres petits romans.
Une interview de l'auteur.




mardi 4 novembre 2014

Top Ten Tuesday #15

Icône provenant du blog de Iani

Hello bande de vous! J'ai sauté quelques épisodes du Top Ten Tuesday, la reprise du lycée et la préparation (déjà...) du bac me prend pas mal de temps. Petite piqûre de rappel: le mardi est le jour du Top Ten Tuesday, un rendez-vous qui a été créé initialement par le blog The Broke and Bookish et repris par le blog (français cette fois) de Iani

Le thème de cette semaine:

Les dix réactions que votre amour de la lecture suscite dans votre entourage.

Un thème qui ne ressemble à aucun autre pour le moment et que je trouvais plutôt intéressant. Alors, c'est parti:

Du côté des parents:

1) La fierté de ma petite maman qui m'a donné goût à la lecture dès mon plus jeune âge.
2 & 3) Je pense l'admiration (un peu) de mon papa qui n'aime pas vraiment lire, pour qui lecture rime plutôt avec contrainte, mais aussi son énervement quand je passe des journées de vacances entières amorphe sur le canapé avec un bouquin.

Du côté des amis:

4) La réaction la plus classique, des amis qui me connaissent pas encore assez: Quoi?! A la place d'aller sur Facebook ou de regarder *Les Anges* (remplacer ce qu'il y a entres * par une autre connerie de votre choix), tu préfères LIRE?!
5) Ceux qui ont l'habitude: Me dis pas que tu as encore fini un livre en une soirée?

Du côté des grands-parents:

6) Un petit hochement de tête d’approbation: en voilà au moins une qui ne passe pas tout son temps sur son téléphone portable!
7) Généralement, à Noël, cela se traduit par une petite collection de livres en cadeaux.

Du côté de la bibliothécaire:

8) Un petit sourire amusé de nous voir encore revenir, moi et ma sœur, emprunter une tonne de bouquins. 

Et voilà! Et vous, comment réagissent vos proches? Dites-moi tout en commentaires et à bientôt!


mercredi 22 octobre 2014

L'Incroyable Histoire de Wheeler Burden - Selden Edwards



Fiche technique:

Titre: L'Incroyable Histoire de Wheeler Burden
Titre original: The Little Book
Auteur: Selden Edwards
Langue d'origine: Anglais (États-Unis)
Traduction:Hubert Tézenas
Date de parution: 23 janvier 2014
Editeur: Cherche Midi
Edition d'origine: Dutton
Prix: 20€


Quatrième de couverture:

Wheeler Burden vit à San Francisco en 1988. Il a donc peu de raisons de se réveiller un beau matin à Vienne en 1897. C'est pourtant ce qui lui arrive, de façon totalement inexplicable. Totalement démuni, il décide d'aller consulter un jeune thérapeute viennois, Sigmund Freud. Tandis que celui-ci réfléchit à son cas, Wheeler fait connaissance avec la ville où Mahler et Klimt révolutionnent leurs arts respectifs. Alors qu'il tombe amoureux d'une jeune Américaine de passage dans la capitale autrichienne, il réalise ce qui est en jeu dans cette curieuse mésaventure : l'incroyable possibilité de changer le destin des siens et, peut-être plus encore, celui de l'humanité tout entière. À quelques kilomètres de Vienne, dans le village de Lambach, vit en effet un petit garçon âgé de 6 ans, nommé Adolf Hitler. Wheeler est néanmoins loin de se douter de tous les risques qu'il encourt et des dangers qu'il y a à vouloir modifier le cours des choses.

Mon avis:

Coup de cœur - Ultragénial -  Cool - Mouais - Beurk

Cela fait déjà un bon bout de temps que je vous promets cette chronique et je prends enfin le temps de la rédiger convenablement (vous remarquerez ma vitesse de rédaction incroyable). C'est un roman que je tenais absolument à faire partager car c'est un véritable coup de cœur pour moi. Il m'a été offert par mon meilleur ami donc ce n'est pas un livre que je connaissais d'avance. A vrai dire, c'est même une découverte car je n'avais jamais entendu parler de cet auteur avant. J'étais très curieuse de découvrir - et pour le coup d'apprécier - ce livre, ce "best-seller", notamment car son auteur y a travaillé pendant pas moins de trente ans. Cela me semblait énorme et surtout peu commun, car de nos jours, beaucoup d'auteurs sortent un nouveau roman tous les ans. 

L'histoire du personnage principal, Wheeler Burden de son surnom, n'est absolument pas commune. On comprend beaucoup mieux pourquoi elle est décrite comme "Incroyable" dans le titre en lisant le livre. Wheeler est un personnage vraiment atypique: champion de base-ball, philosophe inné, rock star puis témoin d'un saut dans le temps... Tout ça n'est que routine pour lui. Il faut dire qu'il tient cette manie des grandes choses de son père, héros de la réistance française, et même de son grand-père, un riche banquier connu. J'avoue tout de même que je trouve cela un peu exagéré, toutes les choses extraordinaires qui arrivent à notre bonhomme. Il y a d'ailleurs plusieurs autres points de ce livre qui sont exagérés, mais c'est aussi ce qui fait son charme finalement. Bref, j'ai beaucoup aimé ce personnage principal, surtout pour sa capacité de philosopher dès son plus jeune âge, ce que j'ai trouvé étonnant et touchant. C'est également quelqu'un de très modeste malgré son succès immense dans tous les domaines énoncés plus haut.

Pour vous faire part de mes impressions, ce que j'ai trouvé le plus incroyable personnellement, c'est la richesse de description de la ville de Vienne. Plongé dans une Vienne de fin de siècle, on est totalement submergé de détails et d'informations subtiles qui rendent la ville tellement vivante et réelle qu'on s'y croirait. Je me suis légèrement emballée à la découverte de cette ville, qui peut ne m'apparaître que comme grandiose depuis que j'ai finis l’œuvre de Selden Edwards. Je parle bien d’œuvre, non pas pour le style d'écriture, qui est pourtant remarquable, ou pour l'originalité du scénario, que j'ai beaucoup apprécié, mais bien pour la reconstruction de l'atmosphère d'une ville dont j'ignorais tout et que je crois à présent connaître sur le bout des doigts. Je n'exagère pas, c'est quasiment l’impression que j'ai eu à la fin de ma palpitante lecture. Hum, comme je vous le disais, je m'emballe un peu.

Revenons quelques instants sur l'histoire. Evidemment, comme je vous l'ai décrit un peu plus haut, on ne peut pas s'ennuyer avec un personnage si peu commun. En plus de ça, le scénario lui même est plein de retournements de situations, de coups de théâtre qui nous donne envie de tourner la page suivante, puis celle d'après et encore d'après. C'est un peu le genre de livre qu'on a du mal à lâcher une fois qu'il est commencé. C'est aussi un roman qui nous amène à réfléchir, à la fois sur des questions philosophiques que se pose les différents personnages de livre, mais aussi sur nos propres réactions si nous nous étions trouvés dans le cas de ce Wheeler. Qu'auriez vous fait à sa place, si, venant de l'après seconde guerre mondiale, vous vous retrouviez en plein XIX° siècle, que vous rencontriez à la fois votre père et votre grand-père, et que vous croisiez le chemin d'Adolf Hitler, alors âgé de six ans?
Je termine ma chronique sur cette foule de questions qui, je l'espère, vous donne envie de découvrir ce roman. 

Autour du livre:

Le livre aux informations! Et là aussi, décidément on en parle.
Quelques informations sur cet étrange auteur acharné.
Une autre chronique, courte mais très bien rédigée.



mardi 14 octobre 2014

Top Ten Tuesday #14

Icône provenant du blog de Iani

Pour rappel, même si je pense que ce n'est plus nécessaire, le mardi est le jour du Top Ten Tuesday, un rendez-vous qui a été créé initialement par le blog The Broke and Bookish et repris par le blog (français cette fois) de Iani

Le thème pour cette semaine:

Les dix livres qui ont changé votre vision de la lecture

Alors voilà:

1) Un secret (Philippe Grimbert): un roman vraiment bien écrit qui m'a beaucoup touchée et grâce auquel je me suis rendu compte à quel point l'écriture peut servir de défouloir à certains auteurs.



2) L'Incroyable histoire de Wheeler Burden (Selden Edwards): un livre que je viens de terminer et dont je prépare soigneusement une chronique dans laquelle vous aurez plus de détails. 



3) Au bonheur des Ogres (Daniel Pennac): un des premiers romans policiers que j'ai absolument adoré, alors forcément ça marque. Je le conseille d'ailleurs à ceux qui aiment les enquêtes tout en appréciant l'étrange et l'humour un peu noir.

4) Harry Potter (JK Rolling): hum oui d'accord, j'aurais pu passer outre, mais je me sentais obligée de mettre mon best-seller préféré dans la catégorie des livres qui ont changé ma vision de la lecture. 



5) Tobbie Lolness (Timothée de Fombelle): un livre qui m'a fait découvrir un univers totalement nouveau et attrayant, qui m'a fait découvrir également un nouvel auteur que j'aime beaucoup à présent.



6) Les Liaisons dangereuses (Choderlos de Laclos): ce livre a non seulement changé ma vision des classiques car, contre toutes attentes, je l'ai beaucoup apprécié, mais il m'a aussi beaucoup appris sur le XVIII° siècle, une période que je connaissais peu. 



Allez ça sera tout! A bientôt pour une nouvelle chronique!

dimanche 5 octobre 2014

Trois amies pour la vie - Ann Brashares




Fiche technique:

Titre: Trois amies pour la vie
Titre original: Three Willows - The Sisterhood Grows
Auteur: Ann Brashares
Langue d'origine: Anglais (Etats-Unis)
Traduction: Vanessa Rubio
Date de parution: mai 2010 (VO en 2009)
Editeur: Gallimard Jeunesse
Prix:

Quatrième de couverture:

Ama, Polly et Jo rêvaient d'être "amies pour la vie". Comme les quatre filles et leur jean magique. Mais, depuis leur rencontre, quatre ans auparavant, elles ont changé. A la veille d'entrer au lycée, les adolescentes veulent se tourner vers l'avenir. Seulement l'été, avec toutes ses aventures et ses surprises, va faire ressurgir des souvenirs qu'elles croyaient évanouis...

Mon avis:
  
Coup de cœur - Ultragénial -  Cool - Mouais - Beurk

Et soudain j'ai eu envie de lire un livre léger, parce qu'avec la rentrée, on a des tas de choses à penser. Il me fallait aussi un livre avec le mot "ami", pour participer au défi lecture de Wellan, et mon choix s'est porté sur ce livre d'Ann Brashares, une auteure que j'apprécie. Autant vous dire immédiatement que j'ai été très déçue.

Je ne vais pas m'attarder sur l'histoire trop longtemps car elle est simple et ressemble beaucoup à la série Quatre filles et un jean, du même auteur. Il s'agit donc de l'histoire de trois amies, qui  semblent se connaître depuis toujours mais qui se rendent compte que le temps les éloignent. Je ne peux pas être trop sévère là-dessus tout de même: il s'agit d"un livre jeunesse, pour les filles de préférence. Je pense que ce livre s'adresse à un public plus jeune que moi, ce qui explique ma déception. Néanmoins, le sujet de ce livre n'est pas très original, surtout quand on sait que la même auteur à déjà écrit une série du même genre. Je ne me suis pas non plus accrochée aux personnages comme c'était le cas pour d'autres romans d'Ann Brashares.
 
Que dire d'autre? Hormis l'intrigue, comme souvent chez Ann Brashares remplie d'amour, de ruptures, de retournements de situations, de disputes ou de réconciliations, il y a tout de même un point que j'ai apprécié dans ce livre: la plume de l'auteur, que je trouve toujours aussi agréable à lire. Comme quoi, on peu ne pas aimé un livre mais apprécié la façon dont il est écrit (vous me suivez?).  Mais cela ne fait pas tout.

Finalement, je ne sais pas trop quoi rajouter car j'ai trouvé ce livre sans importance. C'est sûrement un peu violent de dire ça, mais il se trouve que je ne pouvais m'empêcher de penser à Quatre filles et un jean en lisant ce roman, le déroulement de l'histoire étant proche. L'auteur fait même référence à sa série culte dans ce livre, c'est pour vous dire combien j'ai eu du mal à me détacher des quatre filles pour me concentrer sur l'histoire de ces trois là. J'ai donc été déçue par ce roman qui est de loin le plus mauvais d'Ann Brashares à mon goût.

Autour du livre: 

Cette chronique a été réalisée dans le cadre du défi lecture du blog Lettres en folie.


mardi 30 septembre 2014

Top Ten Tuesday #13

Icône provenant du blog de Iani


Cette fois je publie le Top Ten Tuesday un mardi, quel exploit! Pas de retard pour cette semaine donc. Comme toujours, je rappelle que ce rendez-vous a été créé initialement par le blog The Broke and Bookish et repris par le blog (français cette fois) de Iani.

Voici le thème:

Les dix livres les plus difficiles à lire pour vous.

Iani précise dans son énoncé que nous avons le choix d'interprétation. Voici donc ma liste et quelques explications:

1) Voyage au bout de la nuit (Céline): Je met celui-ci en premier car il me semble que c'est le classique que j'ai eu le plus de mal à lire: j'ai mis au moins trois semaines car je lisais par tous petits bouts, c'était vraiment une grosse déception pour moi car on m'en avait vanté les mérites.

2) Muchachas (Pancol): Ceux qui l'on lu comprendront mon choix. J'ai trouvé ce livre très durs dans ces propos et malheureusement, c'est parfois ce qui arrive. Pour information, les thèmes du livre sont le viol, les femmes battues...

3 et 4) Cris (Laurent Gaudé) et C'était la guerre des tranchées (Tardi): Je pourrais prendre d'autres exemples de livres sur 14-18 mais ceux-là m'ont le plus marquée. C'est toujours difficile de se rendre compte des horreurs de la guerre même si ce genre de livres sont très important pour la mémoire.

5) Un secret (Philippe Grimbert): Un livre sur la Seconde Guerre mondiale cette fois-ci, qui, je trouve, met très mal à l'aise. Le fait que ce soit une auto-biographie rend l'histoire encore plus vraie et touchante.

6) Le colonel Chabert (Balzac): Ah! Balzac et ses descriptions de 4000 pages j'adore! Pas aussi dur à lire que mon point 1 mais j'avais à l'époque 3 ans de moins ce qui a joué sur mon ressenti je pense.

Il y a donc de multiples raisons pour lesquelles j'ai trouvé ces livres difficiles à lire. Et vous? Dites moi tout.
Et à bientôt.

dimanche 28 septembre 2014

Top Ten Tuesday #12

Icône provenant du blog de Iani.

Pour rappel, le mardi est le jour du Top Ten Tuesday, un rendez-vous qui a été créé initialement par le blog The Broke and Bookish et repris par le blog (français cette fois) de Iani.

Avant de commencer ce top ten que je publie avec beaucoup de retard, je  voulais m'excuser car je n'ai pas été très présente ces derniers jours. La rentrée demande plus d'efforts que je ne l'aurais imaginé et les profs ont décidé de s'acharner sur leurs pauvres petits élèves dès le début. Je vais essayer de rattraper tout mon retard, promis.

Cette semaine, un thème qui se rapporte à la saison:

Les dix livres à lire cet automne

Voici donc les livres que j'ai le plus envie de lire cette automne, qui sont sortis ou qui sont prévus:

1) Là où j'irais (Gayle Forman): La suite de Si je reste, un coup de coeur pour moi.

2) Le dernier tome de Tara Duncan (Sophie Audouin-Mammikonian)! Une série que je lis depuis longtemps et que l'auteure clôture cette année avec un douzième roman!

3) Salmacis (tome 2): Encore un livre que j'avais adoré, j'ai hâte de connaître la suite.

4) Prodigy (Marie Lu): Décidément, j'ai beaucoup de tome 2 à lire! Prodigy est la suite de Legend dont j'avais fait une chronique.

Bon, je ne vais mettre que cela car j'avais déjà fait une liste de livre à lire dans le Top Ten Tuesday 10, que vous pouvez aller voir. Bon dimanche à tous!

dimanche 14 septembre 2014

Tag - The Book Blogger Test

© Chachav Bouquine


Bonjour à tous les humains/ licornes/ écureuils/ bananes ou autres créatures étranges qui viennent sur ce blog! Hum, oui donc, me revoilà pour un tag. Et oui, encore un! Cette fois ci, c'est Selva Cristy qui m'a taguée pour le Book Blogger Test. Le but est de répondre à de simples petites questions, qui traîtent évidemment d'un sujet commun: la lecture. Alors let's go!

Le top 3 des choses qui t'exaspèrent dans un livre:

  1. Les trop longues descriptions. Quand je dis ça, je pense surtout aux classiques (notamment Balzac) dont les auteurs ont tendance à mettre dix pages de descriptions. Évidemment, ça place le contexte, mais je trouve que ça ralentit trop le récit. J'avoue qu'il m'est arrivé de sauter des pages.
  2. Les deuxièmes tomes des trilogies. Oui, c'est bizarre, mais j'ai eu plusieurs fois l'impression que dans les trilogies célèbres dont je ne citerais pas les noms, le second tome est un peu moins bien... et surtout, sert à préparer un truc génial qui va se passer dans le dernier tome. 
  3. Les triangles amoureux niais. Oui Selva, comme toi en fait. Attention, ce genre de chose n'est pas tout le temps mal, mais parfois je trouve ça énervant. En fait, je pense que, à force de retrouver ce genre de situation dans des livres (Twillight, Oksa Pollock, Indiana Teller, Promise...) je me suis lassée.

Décris l'endroit parfait pour lire:

Mon lit, entouré de couettes et d'oreillers moelleux, accompagné d' un bon chocolat chaud  avec une paille. Ou alors tout simplement une plage de sable fin, au calme, avec le bruit des vagues.

Trois confessions livresques:

  1. C'est mon meilleur ami qui m'a offert mon marque page et depuis, je n'ai jamais changé, même si j'en ai à peu près 1 millions de milliard chez moi.
  2. Je ne peux pas m'endormir sans avoir lu un minimum. Parfois même, en vacances, quand je meurs littéralement de chaud dans mon lit, je rallume la lumière trois fois par nuit pour lire mon roman. Ce qui fait que je suis à une moyenne de un livre par jour l'été.
  3. Mes amis (encore eux) ont très bien compris que j'adorais lire... Chaque année, j'ai le droit au panel livresque à mon anniversaire.
La dernière fois que tu as pleuré en lisant:

Je pense que la dernière fois où j'ai été vraiment attristée et que j'ai pleuré est pour Nos Etoiles Contraires. Rien de très étonnant.


Combien de livres sur ta table de chevet:

Plein! Enfin, je n'en lis qu'un à la fois mais comme je ne les range pas, ils s'empilent... Quand ça atteint le plafond, je me décide enfin à ranger.

Ton en-cas favori en lisant:

Je ne mange pas en lisant, le chocolat et les miettes dans les pages, très peu pour moi. Mais parfois je prends une boisson.

Trois livres que tu recommanderais à tout le monde:

  1. Les Trois Mousquetraires (Alexandre Dumas): Un super livre de capes et d'épées que j'adore, qui est plein de rebondissements et d'actions. Un livre pour les grands mais aussi dès le collège.
  2. La Voleuse de Livres (Markus Zusak): Un livre dont j'ai fait une chronique, qui m'a beaucoup touché. Il est écrit de façon originale et je pense aussi que c'est important de lire ce genre de livres, qui témoignent sur la guerre.
  3. Demain j'arrête! (Gilles Legardinier): Simplement pour prendre du bon temps, car c'est aussi ça la lecture!

Une image de ton étagère préférée:

Je vous jure que j'ai cherché mais je n'ai pas vraiment de bibliothèque dédiée au livres: ils sont éparpillés partout, et la plupart son hors de ma chambre qui est trop petite.
 Mais j'aimerais avoir cette petite étagère là:



Que signifient les livres pour toi, en trois mots:

Adoration - Immersion - Emotion

Tague 5 bloggers:

Allez, pas de jaloux, cette fois ci je tague: Adé, Alison, Vavi, Lya et Tic-Tac-Toe

Bisous à tous, à bientôt.


mardi 9 septembre 2014

Top Ten Tuesday #11

Icône provenant du blog de Iani.


Même si c'est la rentrée, n'oublions pas nos rendez-vous! C'est donc parti pour le Top Ten Tuesday, créé initialement par le blog The Broke and Bookish et repris par le blog (français cette fois) de Iani.

Le thème de cette semaine:

Les dix animaux/créatures rencontrés dans les livres que vous aimeriez posséder.


1) Un hiboux! Comme dans Harry Potter évidement !
2) Je prend des risque en disant... un dragon! Mais pas un méchant, un mignon tout plein. Et puis, c'est la classe non, de se balader à dos de dragon?
3) Une licorne ou un pégase, car je trouve ça majestueux.
4) Un satyre! On ne possède pas un satyre je sais, mais j'aimerais avoir un ami satyre, comme dans Percy Jackson.
5) Un phénix (comment ça, encore comme dans Harry Potter?). Ses larmes peuvent être précieuses.
6) Pascal ! Ou plutôt, un caméléon, celui de Raiponse est tellement craquant.
7) Un foldingot. C'est une créture tellement serviable et attachante, pleine de bienveillance. On ne peut que les aimer. (Oksa Pollock).
8) Une devinaille. Encore une fois, une créature d'Oksa Pollock qui s'avère pratique: elle détecte le moindre mensonge, et sont si drôle !




Et voilà pour cette fois! A bientôt.

vendredi 5 septembre 2014

Wonder - RJ Palacio





Fiche technique:

Titre:Wonder
Auteur: RJ Palacio
Langue originale: Anglais (États-Unis)
Traduction: Juliette Lê
Date de parution: 3 janvier 2013
Éditeur: Pocket Jeunesse
Prix: 17,20 €

Quatrième de couverture:

Ne jugez pas un livre garçon sur sa couverture son apparence.
"Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous puissiez imaginer, c'est sans doute pire."
Né avec une déformation faciale, August, dix ans, n'est jamais allé à l'école. Aujourd'hui, pour la première fois, ses parents l'envoient au collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux?

Mon avis:

Coup de cœur - Ultragénial - Cool - Mouais - Beurk


Wonder est un livre très vu sur la bloggo en ce moment, je m'excuse donc d'avance de ne pas avoir choisi de chroniquer un livre moins connu. D'habitude je résiste à la tentation. J'ai résisté pour Nos étoiles contraires, malgré l'émotion qui me submergeait. J'ai résisté pour Divergente, malgré mon enthousiasme. Souvent on dit "jamais deux sans trois", ce ne sera pas vrai pour cette fois.

Wonder, c'est l'histoire d'un jeune garçon, August, qui est complètement défiguré. Le livre commence fort avec une phrase marquante: Je ne me décrirai pas. Quoi que vous puissiez imaginer, c'est sans doute pire. Le genre de phrase que l'on oublie pas. En tous cas, le visage de ce jeune garçon est dur à imaginer. Sa sœur en fait bien une petite description, on en apprend plus au fil des pages, mais cela reste difficile. August est un personnage que j'ai beaucoup aimé - comment faire l'inverse? Il doit affronter l'école pour la première fois. Pour lui, école rime avec supporter le regard des autres, les autres qui chuchotent, qui ricanent et qui le montrent du doigt, les autres qui sursautent en le voyant, qui baissent les yeux quand ils lui parlent. Les autres, ce sont à la fois des adultes, des profs, des élèves, tous ont les même réactions en le voyant. Malgré tout, August fait preuve de courage de nombreuses fois dans ce roman. C'est un garçon touchant car la seule chose qu'il essaie de faire, c'est simplement de vivre comme tout le monde. Je pense sincèrement qu'avec tout ça, on ne peut que compatir.

Si je devait parler d'une autre émotion qui m'est venue en lisant, ça serait le sentiment de révolte que j'ai parfois éprouvée. Je ne peux pas dire que j'ai été énervée par les élèves ou les adultes qui étaient interloqués en voyant August. Moi même je l'aurai été je pense, j'aurais eu du mal à cacher ma surprise. Ce n'est pas pour autant que je suis d'accord avec l'attitude de certains personnages du livre, qui rejettent August, refuse de le toucher pour ne pas être "contaminé" ou encore tente de le tabasser car c'est pour eux un monstre. Pour moi, l’expression "il n'y a pas seulement la beauté extérieur qui compte" prend tout son sens dans ce roman.

Beaucoup de chroniques en parlent, mais je vais le répéter: le gros avantage du livre est qu'il alterne les points de vue, afin que le lecteur prenne conscience de l'état d'esprit d'August mais aussi de ses amis ou encore de sa sœur Via ... Cela permet de se rendre compte de la loyauté de certains personnages envers August. J'ai beaucoup aimé le personnage de Summer. J'ai trouvé que c'était une jeune fille tout à fait franche, sans complication. De plus, elle ne fais absolument pas semblant d'être ami avec August, elle n'est pas hypocrite.

Pour revenir à la façon dont l'auteur a rédigé son livre, j'ai apprécié le ton du roman. On a vraiment l'impression qu'il s'agit de l'écriture d'un garçon de l'âge d'August, ce qui rend l'histoire plus réaliste et authentique. L'auteur a également su adapter sa plume en fonction des personnages qui prennent "la parole", c'est un atout que j'avais beaucoup apprécié dans Les Liaisons dangereuses et que j'ai pris plaisir de retrouver dans Wonder.

Wonder est donc un livre que j'ai trouvé original et très bien écrit. Merci encore à Nana15 pour ce conseil !

Autour du livre:

La chronique de Nana15.
Une autre chronique, celle de Tartinneauxpommes.
Comme d’habitude, le site internet de l'auteur.

mardi 2 septembre 2014

Top Ten Tuesday #10

Icône provenant du blog de Iani.

Bonjour tout le monde! Comme vous le savez, le mardi est le jour du Top Ten Tuesday, un rendez-vous qui a été créé initialement par le blog The Broke and Bookish et repris par le blog (français cette fois) de Iani.

Cette semaine, le thème est:

Les dix livres que vous ne possédez pas (encore) mais que vous mourrez d'envie de lire.


Alors, voyons:

1) L’Épreuve (tome 1: Le Labyrinthe - James Dashner): J'ai lu beaucoup de chronique à son sujet, notamment celle de Marinette, et la bande annonce n'a rien arrangé. Ça m'a l'air d'être un livre au scénario plutôt originale et tout le monde en dit du bien.

2) Complètement cramée ! (Gilles Legardinier): Après avoir dévoré très récemment Demain j'arrête du même auteur, j'ai très envie de lire un autre de ses livres.

3)Terre-Dragon (tome 1: Le souffle des pierres - Erik L'Homme): Honte à moi, il me semble que je n'ai jamais lu un livre d'Erik L'Homme. Celui-ci est tout nouveau et sa couverture ma directement conquise.

4) Boys don't cry (Malorie Blackman): Pour cette fois, c'est l'histoire qui m'a beaucoup touché, il s'agit d'un jeune homme qui devient père de famille à 17 ans et doit s’occuper seul de sa fille, Emma. J'aimerai beaucoup découvrir ce roman.

5) Love Letters To The Dead (Ava Deillara): Un livre qui me fait très envie depuis longtemps. Le résumé m'a beaucoup plu et la couverture est magnifique!

6) Là ou j'irai (Gayle Forman): Ce roman est la suite de Si je reste, un livre qui a été un vrai coup de coeur pour moi. J'ai hâte de lire ce second tome!

7) Oscar Pill (tome 1: La révélation des Médicus - Eli Anderson): Un livre de fantasy qui m'intrigue beaucoup. Je n'ai pas pour autant vu beaucoup de chronique dessus, mais à force de le croiser à la librairie, je vais craquer.

8) Ici et maintenant (Ann Brashares) : Que ce soit Gala de livres, Sous ma couverture, Croque les mots, ou encore Les chroniques de Johanne, beaucoup de blogs ont parlé de ce livre. J'ai l'impression que je ne peux pas faire l'impasse.

Et voilà! A très bientôt !

vendredi 29 août 2014

Si je reste - Gayle Forman




Fiche technique:

Titre: Si je reste
Titre original: If I stay
Auteur: Gayle Forman
Traduction: Marie-France Girod
Date de parution: 16 avil 2009
Éditeur: Poket Jeunesse
Prix: 6,20 € (poche)

Quatrième de couverture:

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis...Et puis vient l'accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d'abord, elle entend tout ce qu'on dit autour de son lit d'hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C'est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

Mon avis:

Coup de cœur - Ultragénial -  Cool - Mouais - Beurk






Me voilà donc en train de chroniquer Si j reste, un livre qui m'a d'abord fait envie, en lisant d'autres chroniques, puis qui m'a été maintes et maintes fois conseillé avant de m'être finalement offert. Même si la couverture n'est pas franchement attirante, je me suis jeté dessus et ce roman se révèle être à la hauteur des éloges dont il est l'objet.

C'est une histoire d'amour. Que dire de plus? De l'amour entre Mia et Adam, les personnages principaux du livre, mais aussi entre Mia et tous les gens qui l'entourent et la soutiennent, comme Kim (sa meilleure amie), ses parents, son petit frère, Henry et Willow... Enfin, une histoire d'amour entre une jeune fille de 17 ans, et la musique. La musique qui, pour Mia, est à l'origine de tout et occupe toute sa vie depuis qu'elle est toute petite. Après cette petite présentation, vous comprenez mieux pourquoi, en lisant, on se sent légèrement frustré de voir tout ce bonheur voler en miette à cause d'un accident. C'est pourtant ce qui arrive.

Je tenais à vous présenter le livre de cette manière car c'est ce que j'ai ressenti en lisant. La vie de Mia paraissait parfaite, avec bien sûr les problèmes banals de l'adolescence, et la voilà qui se retrouve orpheline et qui doit choisir entre se laisser mourir, ou rester auprès de ceux qui sont encore là: Adam, Kim.... Je n'ai pas pu m'empêcher de faire la comparaison avec le film Ghost ou encore Et si c'était vai (Marc Levy) car, pendant son coma, Mia est une sorte de fantôme qui voit et entend tout ce qui se passe autour d'elle. Cependant, l'histoire de Mia diffère des deux œuvres que je viens de citer, d'une part par la façon dont elle est racontée, d'autre part car les personnages sont absolument différents. Je n'ai donc pas trouver cela répétitif.

Au début, je me suis dit "Mais il se passe rien!". Et c'est vrai. Le livre ne raconte qu'une seule journée, celle pendant laquelle Mia subit l'accident, puis est transportée à l'hôpital.... Tout le reste du livre consiste en des retours en arrière afin que l'on comprenne qui est Mia, qu'elle est sa vie. Je trouvais ça un peu facile de faire un livre comme ça, où il suffit de raconter la vie d'un personnage pendant qu'elle est dans le coma. Mais finalement, c'est ce qui m'a semblé le plus logique. Mia doit choisir entre mourir ou rester, le livre représente un peu toute sa vie qu'elle voit défiler devant ses yeux avant de faire son choix. C'est la façon dont je l'ai interprété et mon interprétation n'est peut-être pas bonne mais j'aime cette idée. 

Du coup, je n'ai pas pu m'empêcher de me demander quel choix j'aurais fait. Évidemment, je ne ressemble en rien en Mia, si ce n'est que nous sommes toutes les deux musiciennes. Je n'ai pas réussi à me mettre en situation, imaginer mes parents et mes frères et sœurs morts, c'était trop dur. C'est à ce moment que je me suis rendu compte de l'émotion que peut susciter ce roman.

Je voulais aussi vous parler des personnages. Ou plutôt d'un personnage en particulier, un personnage secondaire. Tous les personnages du livres sont fouillé, ont leur propre histoire et caractère, mais j'ai beaucoup aimé le grand-père de Mia. C'est un vieil homme qui semble endurci et qui n' a pas l'habitude de montrer ses sentiments, mais au fond, c'est celui que j'ai trouvé le plus émouvant lorsqu'il voit Mia sur son lit d'hôpital. Il m'a fait penser a quelqu'un que je connais et je n'en étais pas moins émue.

Enfin, on ne peut parler de ce livre sans évoquer la musique. C'est le fil conducteur de ce roman, la raison de vivre de beaucoup de personnages et j'ai trouvé cette image très belle. Je pense que cette musique omniprésente n'est pas seulement là pour rendre le texte de Gayle Forman plus poétique, même si elle y contribue. La musique prouve également que l'on peut vivre ensemble, malgré nos différences, différences qui passent en l’occurrence par le style de musique dans ce livre: pop, rock, classique... C'est ce que font Mia et Adam, ainsi que tous les autres. J'ai beaucoup aimé le passage où les différents styles se mêlent en harmonie. Si seulement c'était aussi simple avec d'autre chose, je n'imagine même pas tous les problèmes que l'on éviterait.

Bref, je m'égare. Ce livre est un vrai coup de cœur pour moi, et merci encore à ceux qui me l'ont conseillé !

Autour du livre:

Le site internet de l'auteure.
La chronique de Vavi, première que j'ai lu sur ce roman.
La bande annonce, que je trouve touchante. La musique est trop belle:




mardi 26 août 2014

Top Ten Tuesday #9

Icône provenant du blog de Iani.


Aujourd'hui c'est mardi, le jour du Top Ten Tuesday! Rendez-vous créé initialement par le blog The Broke and Bookish , ce Top Ten a été repris par le blog (français cette fois) de Iani
Vous remarquerez sûrement que je n'ai pas publié de Top Ten mardi dernier, et je vous dois une petite explication. Le thème de la semaine dernière,  à savoir mes 10 livres préférés que je n'aurais jamais lu si on ne me les avait pas conseillé ou offert, ressemblait trop au thème du mardi 17 juillet (Top Ten Tuesday #4). Je me suis donc permis de zapper un article.

Cette semaine, le thème est:

Les dix livres que je n'ai pas apprécié et qui m'ont été offert ou conseillé.

Il n'y a pas vraiment de livre que j'ai détesté, la liste qui suit présente donc des livres qui n'ont pas été à la hauteur de ce que les gens m'en disaient:

1) La trilogie Promise, Insoumise, Conquise (Ally Condie): j'avais lu beaucoup d'avis extrêmement positifs sur cette série et, même si je n'ai pas passé de mauvais moments avec ces livres, j'ai trouvé Divergente bien meilleure dystopie. Peut-être est-ce parce que les deux se ressemblent beaucoup et que j'ai lu Divergente en premier?

2) Fahrenheit 451 (Ray Bradbury): comme pour la série d'Ally Condie mentionnée au-dessus, cette dystopie m'avait été beaucoup vantée. J'ai trouvée l'idée originale mais sans plus.

3) Magnus Million (Jean-Phillipe Arou-Vignod): conseillé par un magazine jeunesse, ce livre qui avait tant plus à certains jeunes de mon âge ne pas vraiment séduite. Je me rappelle avoir même sauté certains passages car je m'ennuyais à la lecture.

4) Les éveilleurs (Pauline Alphen): oui, vous avez bien lu! Je n'ai lu que les deux premiers tomes, je n'ai pas aimé et pourtant... ils sont dans ma PAL! Pour la petite histoire, je pense avoir lu trop vite. Ou alors j'étais trop jeune pour comprendre l'histoire. Quoi qu'il en soit, je vais retenter le coup car j'ai beaucoup de remords quand je lis tous les avis positifs sur ces romans. J'ai franchement l'impression d'être passée à côté de quelque chose!

Il y a beaucoup plus de livres que j'aime que je déteste, on va donc en rester là pour ce Top Ten! Et vous alors? Quels sont les livres que l'ont vous a conseillés et qui vous ont déçu?


samedi 23 août 2014

Tag - Ma vie en gifs

Bonjour à tous! J'ai été taguée par Adé pour faire le tag Ma vie en gifs. J'ai trouvé ce tag plutôt sympa et je le fais donc avec plaisir. Voici les consignes:

  • Pour participer, il faut citer la personne qui nous tague
  • Associer un gif à chaque mot que la personne en question propose
  • Choisir 5 mots à notre tour
  • Taguer 5 personnes

Adé a choisi les mots: Bonne nuit - Amour - Quotidien - Chute - Trésor
C'est parti !

1) Bonne nuit: Ce n'est pas n'importe quel château! C'est celui d'Aladin, un histoire que j'ai entendu et re-entendu avant de m'endormir, quand j'étais petite....

2) Amour: J'ai lu récemment Nos étoiles contraires et je suis pressée d'aller voir le film. L'histoire d'amour entre ces deux jeunes m'a énormément touchée. Je l'ai trouvée tellement vraie...





3) Quotidien: Pour moi le quotidien c'est exactement ça: la lecture, même à 2 heures du matin !















4) Chute: L'instinct m'a fait choisir ce gif de Peter Pan pour le mot chute. On devrait toujours se relever après une chute.Plus facile à dire qu' à faire, je sais.

5) Trésor: J'ai choisi ce gif pour le mot trésor. En effet, ça peut vous paraître un peu philosophe mais, quand je vois toutes les guerres et les maladies qu'il y a en ce moment, le vrai trésor pour moi c'est la jeunesse, la vie, la mobilité, la liberté... Ce gif illustre tout ça non? 




Merci encore Adé!
Je tague Léna, Syb, Wellan, Selva Cristy et Nana15 avec les mots: Enfance - Bonheur - Maladie - Opposés - Rêve. J'aurais voulu taguer plein d'autres personnes pour les remercier de commenter ardument mes articles (ces personnes se reconnaitront) mais malheureusement, il fallait choisir...

A bientôt les amis!

vendredi 22 août 2014

Toujours plus !

Bonjour bonjour!

Aujourd’hui, pas de chronique, un simple petit article pour vous présenter les livres qui ont rejoint ma PAL dans le cadre de mon anniversaire. J'ai été gâtée et je tenais à vous faire partager tous ces nouveaux livres!
 J'ai tout d'abord eu ce Musso que je n'avais pas encore lu et que je suis contente d'avoir à présent. On me l'a offert en format poche. Il s'agit évidemment d'une histoire d'amour que j'ai envie de lire pour me détendre avant la rentrée qui approche à grand pas!


 L'Incroyable Histoire de Wheeler Burden est un livre qui était dans le Top des ventes mais dont je n'avais absolument jamais entendu parler (comme quoi!). C'est l'histoire d'un homme qui vit en 1988 à San Francisco mais qui un beau matin, se réveille à Vienne en 1897. Je suis curieuse de lire ce livre, le résumé m'intrigue !

 
Moi qui parlais de la rentrée, je ne croyais pas si bien dire... Avec le bac qui se profile, on m'a offert ce livre qui a l'air plutôt sympa, une autre approche de la philo.



 Voilà un roman dont j'ai beaucoup entendu parler et qui semble faire le tour de la bloggo. Je suis pressée de le lire à mon tour et de me faire mon propre avis. C'est un livre que je chroniquerai sûrement d'ailleurs! Le résumé m'a fait penser à Et si c'était vrai de Marc Levy ou encore au film Ghost.


Et enfin, un petit livre au format poche qui à l'air humoristique et sans prise de tête, l'histoire d'une femme qui réalise soudainement qu'elle a déjà 36 ans quand un jeune homme l'appelle "Madame". Les critiques sont plutôt bonnes et je me réjouis d'avoir ce roman dans ma PAL.

lundi 18 août 2014

Salmacis L'élue - Emmanuelle De Jesus




Fiche technique:

Titre: Salmacis (tome 1: L'élue)
Auteur: Emmanuelle De Jesus
Date de parution: 30 avril 2014
Editeur: Hachette
Collection: Blackmoon
Prix: 16 €

Quatrième de couverture:

" J'ai levé les yeux: à trois mètres au-dessus de moi, Andrea me fixait, m'encourageant à la rejoindre. Nos regard se sont noués. il avait des yeux incroyables, à l'iris violet, frangés de longs cils très noirs, que l'on aurait dits maquillés, une bouche en arc, sensuelle. Il a esquissé un sourire... Ma dernière vision avant de perdre l'équilibre."
Toute sa vie, Faustine Sullivan, seize ans, s'est contentée d'une place à l'ombre de son frère jumeau. Mais c'est à la mort de ses parents, dans un pensionnat perdu dans la montagne, qu'elle trouve l'envie d'exister. Quelle est cette force irrésistible qui l'attire vers le mystérieux Andrea? Et comment imaginer qu'en cédant à ses sentiments, Faustine risque de se brûler les ailes?

Mon avis:

Coup de cœur - Ultragénial -  Cool - Mouais - Beurk

J'avais remarqué que ce livre faisait le tour de la blogo, sans vraiment m'y intéresser. Cependant, il m'a par la suite été conseillé à la fois par Léna et par Safran. Toutes deux avaient des avis plutôt différents, ce qui m'a décidée finalement à me plonger dans cette histoire étrange, afin de me forger mon propre avis.

Le verdict est que j'ai beaucoup apprécié ce roman, comme vous pouvez le voir grâce à la barre de notation juste au-dessus. J'ai aimé l'histoire de ce livre, ses personnages, son mythe, même si ce n'est pas un coup de cœur et je vais expliquer pourquoi. Tout d'abord, ce qui m'a permis  d'apprécié cette lecture est le fait que je ne connaissais pas le mythe en question. Ou plutôt, je le connaissais car je suis absolument dingue de mythologie, mais il m'était sorti de la tête et je n'avais absolument pas fait le lien avec le titre. Quoiqu'il en soit, mon ignorance a permis de ne pas me gâcher la surprise de la fin. Je conseille d'ailleurs à ceux intéressés par ce roman de ne pas taper "Salmacis" sur Google avant de l'avoir lu car je me rend compte à présent que la lecture aurait été ennuyeuse en sachant la-chose-qui-ne-faut-pas-savoir-avant-de-commencer-le-livre. C’était d’ailleurs le cas de Safran.

Parlons à présent des personnages. J'ai beaucoup aimé celui de Faustine, une jeune fille timide, qui a très peu confiance en elle car elle à l'habitude de vivre dans les pas de son frère. On suit dans le livre ses tentatives pour sortir de l'ombre, ses tentatives pour exister tout simplement. J'ai trouvé cela plutôt courageux. Le roman traite donc beaucoup le thème de l'amour fraternel mais également celui du renouveau: après la mort tragique de son père et de sa mère, c'est exactement ce qui arrive à Faustine: nouvelle maison, nouveaux tuteurs, nouveau collège, nouveaux amis, nouveaux ennemis et .... premier amour? Car il s'agit avant tout dans ce livre d'un histoire d'amour, mais nous y reviendront.

Les autres personnages sont moins fouillés, c'est ce que je trouve dommage dans ce livre. Pas que le livre manque d'émotions, non, mais plutôt le manque d'informations sur certains personnages. Ce n'est évidemment que mon avis. Le frère jumeau de Faustine, Sasha, a une personnalité plutôt étrange, parfois un peu tête à claque et hautain, mais on lui pardonne facilement quand on voit à quel point il aime sa sœur. C'est vraiment un des sentiments qui ressort le plus et que j'ai trouvé important. Mais je ne saurais pas trop vous parler des autres personnages, hormis Andrea, car ce ne sont pas forcément des personnages qui marquent. Voilà un des seuls point négatifs.

Pour finir, revenons à l'histoire d'amour. C'est le noyau central de l'histoire car elle amène à la révélation du mythe. Faustine est amoureuse d'Andrea, assistant du prof d’escalade, Eric, curieux personnage. Pour plus de piquant, Andrea semble vraiment mystérieux et a parfois des réactions bizarres, ce qui amène Faustine à déduire qu'il n'est pas tout à fait normal. La fille qui tombe amoureux du monstre, c'est du déjà vu dans Twillight, mais Salmacis n'est pas qu'une pâle copie de l'histoire de Bella et de son vampire. Le scénario d'Emmanuellle de Jesus est tout à fait original et je tenais à la préciser.

Tout cela associé à la jolie plume de l'auteur, au récit fluide agrémenté de nombreux dialogues, fait que cette histoire m'a beaucoup plu. Ce n'est que le tome 1, je lirais le 2 et les autres avec envie.

Autour du livre:

Les chroniques de Léna et de Safran, avis divergents qui m'ont décidé à lire Salmacis.
Une interview de l'auteure.
Sa page facebook pour plus d'informations.


vendredi 15 août 2014

Gardiens des Cités Perdues - Shannon Messenger




Fiche Technique:

Titre: Gardien des Cités Perdues (tome 1)
Titre original: Keeper of the lost cities
Auteur: Shannon Messenger
Langue original: Américain
Traduction: Mathilde Bouhon
Date de parution: 15 mai 2014
Éditeur: Lumen
Prix: 15€

Quatrième de couverture:

Vous rêvez de visiter l'Atlantide ou la mythique cité de Shangri-la? Suivez le guide!
Depuis des années, Sophie sait qu'elle n'est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l'école, où elle n'a pas besoin d'écouter les cours pour comprendre. La raison? Elle est dotée d'une mémoire photographique... Mais ce n'est pas tout: ce qu'elle n'a jamais révélé à personne, c'est qu'elle entend penser les autres comme s'ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d'Histoire naturelle quand un étrange garçon l'aborde.
Dès cette instant, la vie qu'elle connaissait est terminée: elle n'est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu'elle a quitté douze ans plus tôt. L'y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante: qui est-elle? Pourquoi l'a t-on cachée dans le monde des humains? Pourquoi n'a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé?


Mon avis:

Coup de cœur - Ultragénial Cool - Mouais - Beurk



Un peu nostalgique d'Harry Potter, j'avais entendu parler de ce livre et de la comparaison qu'on pouvait en faire avec notre sorcier à lunettes préféré. La couverture m'ayant directement tapé dans l’œil, je me suis empressée d'acheter ce roman de Shannon Messenger, une auteure que je ne connaissais pas du tout.

Après le long résumé fournit par l'éditeur, je ne pense pas pouvoir ajouter grand chose sur l'intrigue du livre. On se retrouve plongé dans l'aventure de Sophie, une jeune fille un peu différente, comme vous l'aurez compris (elle a 12 ans, et est en terminale quand même!). Elle se découvre des pouvoirs étranges et entend les pensées des personnes autour d'elle. Elle ne va très longtemps rester dans le monde des humains puisqu'elle ne fait partit des leurs, et va entrer dans une prestigieuse université de magie, Foxfire. La ressemblance avec la célèbre saga de J.K Rolling s'arrête ici, et ce n'est pas plus mal. En effet, l'ambiance de ce livre est totalement différente d'Harry Potter, même si les deux héros fréquente une école hors du commun.

J'ai beaucoup aimé ce roman qui se révèle être un coup de cœur. L'histoire est intrigante et on a pas toute les réponses à la fin, ce qui donne très envie de lire le tome 2 (malheureusement, il n'est pas encore en vente en France). Mais c'est surtout un livre que j'ai trouvé étonnement bien écrit pour ce qui est des sentiments. C'est un roman qui regorge d'émotions différentes, notamment sur le sujet de l'adoption (ce thème m'a fait penser au livre Susan Hopper dont j'ai fait une chronique). J'ai trouvé que chaque amis de Sophie avait sa propre personnalité: le moulin à parole, le clown du groupe, l'ami sincère... Même si les personnages masculins ont souvent tendance a avoir "les cheveux en batailles" d'après les descriptions de l'auteur (ne me demandez pas pourquoi, aucune idée), ils sont attachants et on prend plaisir à suivre l'aventure en leur compagnie.

Le monde magique nous fait découvrir les cités perdues, comme l'Atlantide par exemple. L'auteur mêle donc à son roman une part de doute puisque ces citées existe dans nos légendes. Peut-être que ce monde magique n'est pas assez décrit à mon gout, par rapport à Poudlard ou à l'AutreMonde dans Tara Duncan, mais j'ai décidé d'arrêter de trop comparer ce livre avec ses prédécesseurs en fantasy, car, comme le dit l'éditeur, Shannon Messenger a vraiment du talent. J'ai trouvé certains passages durs pour Sophie, où elle a du prendre des choix difficile pour une jeune fille de 12 ans. Comme pour tous héros de fantasy, elle est amené à vivre des aventures particulièrement dangereuses et est victime de complots étranges.

Je tenais à finir cette chronique avec un extrait que j'aime beaucoup:

" - Ils vont s'assurer que tu as les capacités requises pour aller à Foxfire..
Fitz marqua une pause lourde de sens.
- Foxfire? Ce n'est pas un type de champignon bioluminescent?
Alden éclata de rire. Fitz, lui, parut offensé.
- Il s'agit de notre plus prestigieuse académie.
- Et vous lui avez donné un nom de champignon? "

Autour du livre:

Les couvertures des tomes 2 et 3, pas encore en vente en France:


La bande annonce du livre par l'éditeur.
Le blog de Shannon Messenger.